Localisation

Situé entre le Grand Lac du Viso et le Lac de Costagrande, le Refuge Quintino Sella se trouve dans un lieu d’une beauté saisissante, au pied du Mont Viso. Point de départ stratégique aussi bien pour la voie normale (depuis le Pas des Sagnettes), que pour l’arête Est (depuis le Col du Viso tout proche), et étape incontournable du très fréquenté Tour du Viso, le Refuge Sella est l’une des structures les plus anciennes et les plus fréquentées de cette partie des Alpes. Il n’est pas rare de rencontrer, au détour d’un chemin, des randonneurs et des alpinistes de toutes nationalités et, avec de la chance, différentes espèces appartenant à la faune locale : bouquetins, chamois, marmottes et même la salamandre de Lanza, espèce endémique.

Histoire

L’histoire de l’alpinisme italien est intimement liée à celle du Mont Viso. Quintino Sella, a été le premier Italien à avoir atteint le sommet en 1863, deux ans après William Mathews. Il profite de de l’engouement suscité par cette ascension pour fonder le Club Alpin Italien.

L’histoire de cet exploit a été marquée, dès le début, par la nécessité d’un abri pour tous ceux qui tentaient l’ascension. La succession des différentes constructions et leurs différents emplacements offrent un bon aperçu de la chronologie des événements, étroitement liée à l’histoire du CAI et à celle des habitants des vallées du Pô et de Varaita.

 

Les premières informations, datant de 1864, font référence à une cabane située dans le vallon des Forcioline, accessible depuis la Vallée Varaita. Il s’agissait d’un abri de fortune, le premier d’une longue série.

Il existe des informations plus précises concernant le refuge dit de la Fontaine de Sacripant, construit dans ce même secteur en 1881. La fontaine avait été appelée ainsi à cause d’un alpiniste fatigué qui, en descendant du sommet, se serait exclamé « Sacripant, je ne pensais pas arriver en bas vivant ». Le refuge Sacripant pouvait accueillir jusqu’à huit personnes.

Les conditions du Sacripant se détériorent rapidement. En 1886, le CAI décide de construire, au même endroit, le premier refuge Quintino Sella, en honneur de son fondateur. Ce nouveau refuge sera, par la suite, agrandi plusieurs fois. Au cours du temps, le refuge est victime d’un abandon progressif. En 1932, un incendie marquera la fin de son histoire, mais encore aujourd’hui il est possible de trouver des traces de cette construction.

Le Refuge Quintino Sella, tel que nous le connaissons aujourd’hui, est situé au-dessus du Grand Lac du Viso et a été inauguré le 23 juillet 1905. Il s’agit d’une construction dont le CAI est, à juste titre, très fier : moderne, imposant, il est capable d’accueillir plus de quatre-vingt personnes. En 1956 a été consacrée la chapelle qui aujourd’hui veille, devant le refuge,  sur la mémoire de ceux qui sont morts sur Mont Viso.

Au cours de son histoire, plusieurs travaux ont eu pour objectif d’améliorer la capacité d’accueil du refuge. Les derniers, qui ont nécessité l’intervention conjointe d’ouvriers, des gardiens et des dirigeants du CAI entre 1998 et 2001, ont consisté en un important agrandissement et en une rénovation des structures hygiénico-sanitaires. Après plus d’un siècle de bons et loyaux services, au cours duquel il a vu se succéder différents gardiens, le Refuge Quintino Sella ne présente aucun signe de faiblesse. Aujourd’hui comme hier, il est l’indispensable point de repère et de ravitaillement pour ceux qui fréquentent les pentes et les sommets du massif du Viso.